IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google a décidé de réduire de 30 à 15 % la commission qu'il perçoit des achats in-app sur Android
Proposant une approche légèrement différente de celle présentée par Apple l'année dernière

Le , par Stéphane le calme

77PARTAGES

9  0 
Google va réduire ses commissions Play pour les développeurs qui vendent des produits et services numériques intégrés aux applications dans sa vitrine de téléchargement, suite d'une initiative similaire de son rival Apple à la fin de l'année dernière. L'éditeur d'Android a déclaré mardi qu'à partir du 1er juillet, il réduisait les frais de service pour Google Play à 15 % (au lieu de 30 %) pour le premier million de dollars de revenus que les développeurs gagnent en utilisant le système de facturation Play chaque année. La société prélèvera donc une commission de 30 % sur chaque dollar généré par les développeurs via Google Play au-delà du premier million de dollars en un an.

Citant ses propres estimations, Google a déclaré que 99 % des développeurs qui vendent des biens et des services avec Play verront une réduction de 50 % des frais et que 97 % des applications dans le monde ne vendent pas de produits numériques ni ne paient de frais de service.

La nouvelle approche de Google est légèrement différente de celle d'Apple, qui a annoncé l'année dernière qu'elle collecterait 15 % plutôt que 30 % des ventes de l'App Store auprès d'entreprises qui ne génèrent pas plus de 1 million de dollars de revenus via la plateforme de l'entreprise. Cette baisse ne s'applique donc pas aux applications iOS si les revenus d'un développeur sur la plateforme Apple dépassent 1 million de dollars.

Dans un billet, Sameer Samat, VP of Android and Google Play, a déclaré :

« Aider les développeurs à créer des entreprises durables est au cœur de la mission de Google Play. Nous travaillons quotidiennement avec des partenaires pour comprendre les défis auxquels ils sont confrontés et les aider à concrétiser leurs idées innovantes. Faire décoller une nouvelle application et la mettre en orbite n'est pas chose facile! Pour les aider dans leur quête de croissance, nous leur proposons une large gamme de services d'assistance, allant d'outils marketing puissants et de données exploitables dans la console Play, à la formation via Play Academy, aux meilleures pratiques et ressources de leadership éclairé, des programmes tels que le Indie Games Festival, Indie Corner et programmes d’accélérateurs à travers le monde. Nous sommes toujours à la recherche de nouvelles façons de leur donner un coup de pouce supplémentaire.

« À compter du 1er juillet 2021, nous réduisons les frais de service perçus par Google Play lorsqu'un développeur vend des biens ou des services numériques à 15 % pour le premier million de dollars (USD) de revenus que chaque développeur gagne chaque année. Avec ce changement, 99 % des développeurs dans le monde qui vendent des biens et services numériques avec Play bénéficieront d'une réduction de 50 % des frais. Ce sont des fonds qui peuvent aider les développeurs à évoluer à une phase critique de leur croissance en embauchant plus d'ingénieurs, en ajoutant à leur personnel marketing, en augmentant la capacité des serveurs, etc.

« Bien que ces investissements soient les plus critiques lorsque les développeurs sont aux premiers stades de la croissance, la mise à l'échelle d'une application ne s'arrête pas une fois qu'un partenaire a atteint 1 million de dollars de revenus – nous avons entendu dire que nos partenaires gagnaient 2 millions de dollars, 5 millions de dollars et même 10 millions de dollars par an et que leurs services sont toujours sur la voie d'une orbite autonome. C'est pourquoi nous mettons ces frais réduits sur le premier million de dollars de revenus totaux gagnés chaque année à la disposition de chaque développeur Play, quelle que soit sa taille. Nous pensons qu’il s’agit d’une approche équitable qui correspond à la mission plus large de Google, qui consiste à aider tous les développeurs à réussir. Nous sommes impatients de partager tous les détails dans les mois à venir.

« En tant que plateforme, nous ne réussissons que si nos partenaires réussissent. Android et Google Play ont toujours écouté nos partenaires développeurs du monde entier et nous continuons à prendre en compte leur contribution lorsque nous construisons et gérons l'écosystème. Nous sommes impatients de voir davantage d'entreprises évoluer vers de nouveaux sommets sur Android et de poursuivre les discussions avec notre communauté de développeurs pour trouver de nouvelles façons de les soutenir techniquement et économiquement dans la construction de leur entreprise ».


Cette décision intervient des mois après que les changements dans les frais du système de facturation de Google aient eu un impact sur de nombreuses startups en Inde. Plus de 150 startups se sont regroupées l'année dernière après que Google ait annoncé qu'il collecterait jusqu'à 30 % de commission sur les achats intégrés dans une gamme de catégories créées par les applications Android.

À la suite du contrecoup, Google a retardé la mise en application de la règle de paiement prévue pour le Play Store en Inde jusqu'en avril 2022 et a contacté plusieurs entreprises au cours des derniers mois dans le pays pour mieux comprendre leurs préoccupations.

Vijay Shekhar Sharma, fondateur et directeur général du fournisseur de paiement mobile Paytm, la start-up la plus précieuse de l'Inde, a qualifié la décision de Google de « coup de pub ».

Dans une interview, Sharma a déclaré que les entreprises établies devront toujours payer un montant exorbitant de frais à Google. L'annonce faite par Google, a-t-il déclaré, soulève encore la question de savoir si Google envisage de répondre aux préoccupations soulevées par les entreprises Internet sérieuses (l'application Paytm ne vend pas de produits numériques à l'aide de la facturation Play Store).

La plus grande préoccupation des entreprises aujourd'hui est l'incapacité d'utiliser un service de paiement tiers pour la facturation, a-t-il déclaré. « Ils disent essentiellement que dès que vous avez une entreprise dont les revenus dépassent le million de dollars – ce qui est une barre très basse – vous allez payer une commission de 30 %, qui après impôts, deviennent 44 % », a déclaré Sharma, dont l'application Paytm est en concurrence avec Google Pay en Inde.

Une commission de 30 % des ventes et l'incapacité d'utiliser des systèmes de facturation tiers ont été des points de discorde entre de nombreux développeurs et opérateurs de magasins d'applications (Apple et Google) et ont conduit à un procès du fabricant de Fortnite Epic Games contre le fabricant d'iPhone l'année dernière. Le PDG d'Epic, Tim Sweeney, avait affirmé que la décision d'Apple de réduire les frais de l'App Store pour les petits développeurs avait été orchestrée pour semer la division entre les créateurs d'applications.

« Si une réduction de la commission sur les applications Google peut alléger une petite partie du fardeau financier supporté par les développeurs, cela ne résout pas la racine du problème. Que ce soit 15 % ou 30 %, pour les applications obtenues via le Google Play Store, les développeurs sont obligés d'utiliser les services de paiement intégrés de Google. Android doit être totalement ouvert à la concurrence, avec des règles du jeu véritablement équitables entre les sociétés de plateformes, les créateurs d'applications et les fournisseurs de services. La concurrence dans le traitement des paiements et la distribution d'applications est la seule voie vers un marché d'applications équitable », a déclaré un représentant d'Epic Games dans un communiqué.

Sharma a déclaré qu'il espérait que Google répondra à d'autres préoccupations, en particulier parce que dans un pays comme l'Inde, « nous n'avons pas d'autre système d'exploitation ni de plateforme de distribution. Ils contrôlent efficacement le destin de chaque développeur d'applications dans le pays. »

Source : Google

Et vous ?

Avez-vous déjà développé une application mobile ? Sur quel système d'exploitation ?
Que pensez-vous de l'approche de Google quant aux commissions ? De celle d'Apple ? Laquelle préférez-vous ?
Que pensez-vous de l'obligation d'utiliser les systèmes de paiements intégrés de l'App Store ou de Play Store ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de archqt
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 17/03/2021 à 9:21
Bon 15% déjà c'est acceptable.
0  0