IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple bloque à nouveau en partie l'application iMessage de Beeper, suggérant un long combat à venir.
Pour son PDG, « Ce n'est pas un combat Beeper contre Apple, c'est Apple contre les clients »

Le , par Stéphane le calme

20PARTAGES

13  0 
Beeper est une startup travaillant sur un agrégateur de messagerie multiplateforme parmi lesquels iMessage, le service de messagerie d'Apple. Elle a de nouveau été bloquée par l'éditeur d'iOS, cette fois-ci dans une moindre mesure : le blocage s'appliquer sur environ 5% des utilisateurs, selon la startup. Galvanisé par le combat d'Epic Games contre Apple et Google, ainsi que par les propos des sénatrices qui leur ont apporté leur soutien, Beeper ne compte pas s'arrêter en chemin. De son côté, Apple justifie ce blocage par des problèmes de sécurité et de confidentialité. Mais Beeper estime qu’il s’agit d’une tentative de maintenir son monopole sur iMessage.

Le protocole RCS (Rich Communication Services) est une version améliorée du système SMS qui offre une expérience plus riche aux utilisateurs. Conçu pour remplacer la messagerie SMS et MMS, il permet aux utilisateurs de créer des discussions de groupe avec des amis, d'envoyer des images et des vidéos, d'obtenir des accusés de réception et de prendre en charge le chiffrement de bout en bout. De plus, il n'y a pas de limite de 160 caractères comme avec les SMS ordinaires. RCS est apparu en 2007 et a été adopté par le Global System for Mobile Communications (GSMA) en 2008. Il est disponible pour les utilisateurs du système d'exploitation Android.

Ces dernières années, Google a fait des pieds et des mains pour convaincre Apple d'intégrer le protocole RCS à iMessage, mais jusqu'à présent, le fabricant de l'iPhone s'est montré très réticent à ouvrir les frontières de son service de messagerie. En août 2022, Google a créé un site Web dédié appelant Apple à adopter RCS. Toutefois, la firme de Cupertino est restée fermement décidée à fournir aux utilisateurs uniquement iMessage et les SMS standard comme services par défaut. Une idée qui ne plait pas du tout à Google qui affirme que son but est d'améliorer l'expérience des utilisateurs d'Android en leur fournissant plus d'outils pour communiquer.

Les utilisateurs se plaignent depuis longtemps des bulles vertes qui s'affichent sur iMessage lorsqu'un propriétaire d'iPhone et un propriétaire d'Android échangent des SMS, ce qui a conduit Google à faire goûter à Apple sa propre médecine avec une récente mise à jour de son application Messages. Désormais, lorsque les utilisateurs de Messages réagissent à un SMS, l'utilisateur de l'iPhone recevra un texte indiquant que la personne a réagi à son texte, accompagné d'une description de la réaction, comme "j'ai aimé" ou "j'ai adoré" un message, au lieu de voir le pouce levé ou le cœur apparaître sur le message. Ce qui est une pique à l'endroit d'Apple.

Lors d'un événement en septembre de l'année dernière, un participant propriétaire d'un iPhone a interpellé Cook sur les problèmes liés aux vidéos envoyées entre lui et sa mère propriétaire d'un Android. Cook a répondu : « achète un iPhone à ta mère ». Selon la rumeur, Apple considère que « déplacer iMessage vers Android fera plus de mal que de bien à la firme de Cupertino ». Mais des rapports non officiels suggèrent qu’Apple envisage de prendre en charge une version universelle de RCS sans le chiffrement propriétaire de Google.

Vient alors Beeper

Fondée en 2020, l’équipe de Beeper travaillait à l’origine sur un agrégateur de messagerie multiplateforme, qui a été renommé Beeper Cloud cette semaine lors du lancement de Beeper Mini. Ce dernier utilise une nouvelle technologie qui permet aux utilisateurs d'Android d'envoyer des SMS aux utilisateurs d'iMessage comme s'ils envoyaient également des SMS depuis un iPhone pour seulement 1,99 $ par mois. Cela signifie des bulles bleues dans la discussion de groupe, pas des bulles vertes.

L'entreprise assure que Beeper Mini se connecte directement aux serveurs d'Apple, comme le ferait un « vrai » iMessage. « C'est la grande avancée. Nous ne sommes plus un intermédiaire », explique Éric Migicovsky, cofondateur et PDG de Beeper, en parlant de la suppression des serveurs Mac de relais.

Il note : « les recherches que nous avons menées consistent en une rétro-ingénierie du protocole iMessage, jusqu'à la couche la plus basse du protocole. Ainsi, Beeper Mini n'utilise pas un serveur Mac comme relais, comme c'est le cas pour toutes les autres applications - il dispose d'un Mac Mini dans un centre de données quelque part. Lorsque vous envoyez un message, vous l'envoyez en fait au Mac Mini, qui le transmet ensuite à iMessage. En revanche, Beeper Mini est une implémentation native du protocole iMessage ». Il a expliqué que Beeper n'a pas accès au contenu des messages des utilisateurs et que les messages ne sont pas envoyés en texte clair.

« Le message que vous envoyez depuis un téléphone Android à l'aide de Beeper Mini est chiffré de bout en bout jusqu'au destinataire. Il est chiffré sur l'appareil avant de quitter l'application. Les clés de chiffrement sont exclusivement stockées sur votre appareil dans le système de fichiers Android, à l'instar d'autres applications telles que Signal et WhatsApp. L'application ne se connecte à aucun serveur de Beeper, mais uniquement aux serveurs d'Apple, comme le ferait un "vrai" iMessage », affirme la startup.

L'application est à nouveau bloqué partiellement par Apple, quelques jours seulement après avoir signé son retour

Mercredi, Apple semble avoir empêché ce que Beeper a décrit comme « ~ 5% des utilisateurs de Beeper Mini » d'accéder à iMessages, le co-fondateur Eric Migicovksy a déclaré aux utilisateurs qu'il comprendrait si les gens voulaient abandonner l'application. Cette dernière avait déjà suspendu son projet de facturer 1,99 $ par mois aux clients, suite à la première panne majeure.

[TWITTER]<blockquote class="twitter-tweet"><p lang="en" dir="ltr">I understand how ridiculously annoying this uncertainty is for our users. I won&#39;t feel bad if you duck out for now. We&#39;ll let you know when things are back up and running. <a href="https://twitter.com/TimSweeneyEpic?ref_src=twsrc%5Etfw">@TimSweeneyEpic</a> and Epic won this week against Big Tech. We have a chance. We&#39;re not giving up. <a href="https://t.co/5Kcj8Yu5Bh">https://t.co/5Kcj8Yu5Bh</a></p>&mdash; Eric Migicovsky (@ericmigi) <a href="https://twitter.com/ericmigi/status/1735131934484029914?ref_src=twsrc%5Etfw">December 14, 2023</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> [/TWITTER]

Sur le compte officiel, même rengaine :

Nous réalisons à quel point cela est extrêmement gênant pour vous. Il est très ennuyeux qu'Apple pénalise ses propres clients et les utilisateurs d'Android qui souhaitent simplement des discussions sécurisées et chiffrées.

Nous comprenons si vous choisissez de désinstaller Beeper Mini pour le moment. J'espère vous revoir bientôt.
[TWITTER]<blockquote class="twitter-tweet"><p lang="en" dir="ltr">We realize how incredibly inconvenient this is for you. It&#39;s super annoying that Apple is penalizing their own customers and Android users who just want secure and encrypted chats. <br><br>We understand if you choose to uninstall Beeper Mini at this time. Hope to have you back soon.</p>&mdash; Beeper (@onbeeper) <a href="https://twitter.com/onbeeper/status/1735315504880123995?ref_src=twsrc%5Etfw">December 14, 2023</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> [/TWITTER]

Mais Beeper a décidé de continuer à travailler pour garantir l’accès et à se battre sur d’autres fronts. Migicovsky a cité comme motivation la victoire d'Epic au procès contre le Play Store de Google. « Nous avons une chance. Nous n'abandonnons pas ». Au cours du week-end, Migicovsky a republié les manifestations de soutien des sénatrices Elizabeth Warren (Démocrate du Massachussets) et Amy Klobuchar (Démocrate du Minnesota), qui se sont concentrées sur le contrôle et la réglementation des pouvoirs des grandes entreprises technologiques.

[TWITTER]<blockquote class="twitter-tweet"><p lang="en" dir="ltr">Thank you Senator Klobuchar for inviting us to testify for the Senate Judiciary subcommittee, and for your support on this issue. Let&#39;s get the AICO brought to vote! <a href="https://t.co/QVJbqw6k0K">https://t.co/QVJbqw6k0K</a></p>&mdash; Eric Migicovsky (@ericmigi) <a href="https://twitter.com/ericmigi/status/1734363711769546873?ref_src=twsrc%5Etfw">December 12, 2023</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> [/TWITTER]

« Ce sont ses clients qu'Apple pénalise »

Apple a précédemment publié une déclaration (assez rare) concernant l'accès à iMessage de Beeper, déclarant que l'entreprise « avait pris des mesures pour protéger nos utilisateurs en bloquant les techniques qui exploitent de fausses informations d'identification afin d'accéder à iMessage ». Citant des problèmes de confidentialité, de sécurité et de spam, Apple a déclaré qu'elle « continuerait à effectuer des mises à jour à l'avenir » pour protéger les utilisateurs. Migicovsky avait précédemment nié que Beeper utilisait de « fausses informations d'identification » ou rendait les iMessages moins sécurisés de quelque manière que ce soit.

Puis il a été demandé à Migicovsky si, étant donné le plan déclaré d'Apple de le bloquer continuellement, il pourrait un jour y avoir un moment où l'accès de Beeper serait « réglé » ou « de nouveau opérationnel », comme il l'a dit dans son message sur X ( anciennement Twitter). Il a répondu que cela dépendait de la presse et de la communauté. « S'il y a suffisamment de pression sur Apple, ils devront arrêter de nous embêter ». « Nous », a-t-il précisé, signifiait à la fois les clients d'Apple utilisant iMessage et les utilisateurs d'Android essayant de discuter en toute sécurité avec des amis iPhone.

« C'est eux qu'ils pénalisent », a-t-il écrit. « Ce n'est pas un combat Beeper contre Apple, c'est Apple contre les clients ».


Beaucoup de choses sont vraies à la fois

La lutte qui a duré une semaine, tant au niveau de l'accès au serveur que dans la joute verbale, a donné lieu à un débat par procuration haletant sur de nombreux sujets importants. Parmi eux:
  • Beeper ne facture pas ses services (du moins plus, pour l'instant)
  • Une grande partie de son accès à iMessage provient de l'ingénierie inverse, ce qui devrait être légal
  • Les utilisateurs de Beeper-on-Android et d'iPhone discutent de manière plus sécurisée lorsqu'ils utilisent iMessage au lieu de SMS (car toute technologie autre que le SMS est plus sécurisée que SMS)
  • Apple, une entreprise qui considère la confidentialité de ses clients comme une valeur centrale, renforcerait la confidentialité des propriétaires d'iPhone en proposant iMessage sur Android, ce qu'ils ne feront spécifiquement pas.
  • Les applications par défaut sont incroyablement puissantes, comme le DOJ a cherché à le prouver dans son procès contre Google.

En même temps:
  • Il ne s'agit pas d'un logiciel local accessible via l'ingénierie inverse, mais d'un système de serveur complet pour iMessage, qu'Apple maintient en permanence.
  • Bien que personne n'ait encore utilisé Beeper ou sa technologie sous-jacente pour le spam ou les abus sur iMessage (au lieu de la version SMS déjà répandue), il n'est pas impossible d'imaginer que cela se produise.
  • Même si Beeper gère les données iMessage de manière sécurisée, il s'agit toujours d'un autre tiers introduit dans ce qui était auparavant une pile de serveurs, de messages et d'appareils entièrement contrôlée par Apple.
  • Pour le moment, vous devez fournir à Beeper un identifiant Apple pour accéder à iMessage (même si vous utilisez un mot de passe d'application à usage unique, comme vous devriez le faire)
  • «*Utilisez simplement Signal ou WhatsApp*», bien que réducteur et manquant de compréhension des valeurs par défaut, est toujours techniquement vrai*; Les appareils Apple permettent une conversation chiffrée avec des appareils non Apple.

Et puis il y a le problème plus vaste, qui est toujours vrai pendant que tous les autres problèmes sont en cours de résolution : un service de messagerie ne fonctionne vraiment que si vous pouvez compter sur lui sans le remettre en question.

Source : messages d'Eric Migicovsky

Et vous ?

Que pensez-vous de la décision d’Apple de bloquer Beeper ? Est-ce une mesure de sécurité légitime ou une entrave à la concurrence ?
Utilisez-vous iMessage ou un autre service de messagerie ? Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque service selon vous ?
Trouvez-vous que Beeper est un service innovant et utile ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
Pensez-vous qu’Apple devrait rendre iMessage compatible avec d’autres plateformes ? Quels seraient les bénéfices et les risques d’une telle démarche ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de raynald.piepzsyk
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/12/2023 à 20:49
Citation Envoyé par archqt Voir le message
C'est peine perdu, ils protègent leur pré carre.
Bonjour, un peu certainement, mais je pense que l'aspect sécurité n'est pas non plus à écarter.
Je m'explique, je ne peux affirmer que c'est, à coup sûr, en relation avec cette application ou une utilisation détournée de la méthode utilisée, mais récemment j'ai reçu des iMessages de hameçonnage ce qui n'arrivait jamais auparavant.
Ces messages en provenance d'adresse mail bidon, proposaient un travail facile et bien rémunéré et revoyait vers un lien WhatsApp. Une activité honnête sans doutes
1  0 
Avatar de archqt
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 23/12/2023 à 18:57
C'est peine perdu, ils protègent leur pré carre.
0  0